Aller au contenu

Les défis de l’accompagnement palliatif. Vidéo de Marc Henri Soulet, 3ème partie.

Extrait vidéo n°3 de la conférence de Marc-Henry Soulet

Dernière partie et conclusion de la conférence du 30 septembre 2016 à Marseille.

Marc-Henry Soulet : sociologue, professeur à l’Université de Fribourg, titulaire de la Chaire Sociologie, politiques sociales et travail social.

Les défis : 3 types de défis en accompagnement palliatif

1 – Défi professionnel

Toute une part du travail social qui n’est pas pédagogique, c’est une activité “diplomatique”.

  • Établir un pacte plus que construire un projet.
  • Tenir et faire tenir.
  • Co-définir les problèmes et co-construire les solutions.

2 – Défi institutionnel

Imaginer des dispositifs ouverts néanmoins cadrants.

  • Une bienveillance dispositive et des expérimentations contrôlées.
  • Des ressources non finalisées et des opportunités à saisir.
  • Des règles négociées et des contraintes consenties.

3 – Défi politique

Contenir le riques d’une institutionnalisation d’une vie bonne (quoique moindre) à côté.

  • Sécurisation sans stagnation
  • Politiques de la décence et intégration relative

Les ressorts de l’accompagnement palliatif . Marc Henri Soulet, vidéo 1ère partie.

Extrait vidéo de la conférence de Marc-Henry Soulet

Conférence du 30 septembre 2016 à Marseille.

Marc-Henry Soulet : sociologue, professeur à l’Université de Fribourg, titulaire de la Chaire Sociologie, politiques sociales et travail social.

La redécouverte de l’accompagnement palliatif

Un postulat d’actantialité généralisée au sein des politiques sociales

Chacun est censé détenir des capacitées socialement signifiantes et socialement convertibles pour s’en sortir par une mobilisation de soi.

Mais empiriquement, ce postulat ne s’avère pas fondé. Nombre d’individus, en raison de leur trajectoire biographique comme de la nature des exigences du système socio-économique, ne peuvent, momentanément ou durablement, ressortir d’une logique de l’activation.

L’impasse des programmes d’insertion

  • Une modalité d’attente et d’entretien.
  • Une nasse plus qu’un sas.
  • Un compromis honorable pour faire de l’assistance sans l’avouer.
  • Le produit des dispositifs d’insertion n’est pas majoritairement l’insertion.

Aujourd’hui il est impossible de faire l’économie de se pencher sur les “restes” de l’insertion.

L’immotilité et l’immobilité invitent à reconnaître un autre paradigme d’intervention.

Ce n’est pas un problème de mise en mouvement qui caractérise certains individus, mais un problème d’arrimage. Ce n’est pas seuleemnt la prefectibilité qui doit être au centre de l’intervention mais aussi la vulnérabilité.

À côté d’un accompagnement promotionnel, il est nécessaire de prendre en considération une autre forme d’accompagnement.

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Ce cookie conserve vos préférences de confidentialité. Il est nécessaire pour la gestion des autres cookies dans le cadre de la loi RGBD (Règlement Général pour la Protection des Données).

gdpr

Analytics

Une analyse statistique permet d'améliorer notre site internet.

_gat,_ga,_gid