Aller au contenu

Le “pas proximal”.

Yann Le Bossé s’exprime sur le Développement du Pouvoir d’Agir (DPA) et sur le pas proximal.

Le risque d’échouer.

C’est le premier pas qui est compliqué parce que on va tenter d’esquiver le risque d’un échec. Et l’on disait tout à l’heure, en parlant de la croyance, de la conviction qu’on prenait le risque de l’expérience.

Et le risque, c’est le risque d’échouer.

Simuler le changement pertinent, ici et maintenant.

Ce qui fait que l’accompagnement qu’on propose va d’abord porter sur la capacité à simuler très précisément le changement pertinent à rechercher ici maintenant, ce qui est important pour la personne, ici maintenant. Ce qui va me mobiliser tout de suite. Ainsi le DPA est très spécifique parce qu’il suppose cette prise en compte de l’expertise expérientielle de l’autre.

 

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Ce cookie conserve vos préférences de confidentialité. Il est nécessaire pour la gestion des autres cookies dans le cadre de la loi RGBD (Règlement Général pour la Protection des Données).

gdpr

Analytics

Une analyse statistique permet d'améliorer notre site internet.

_gat,_ga,_gid