Aller au contenu
Rencontres 2019 à Marseille

L’art d’accompagner autrement…des personnes qui agissent André Chauvet

Des personnes actrices de leur projet, des professionnels qui coopèrent avec les utilisateurs pour construire une offre de service adéquate, des usagers pris en compte et parties prenantes….la question de la participation des personnes est régulièrement évoquée dans le champ de l’accompagnement. Et cela a de nombreuses conséquences, bien sûr en terme de posture (la personne est experte de sa situation, le professionnel expert du processus) mais également en terme d’ingénierie de dispositifs et de pédagogie d’intervention.

Dans certains domaines de l’action sociale, cette participation des usagers est encadrée par des textes législatifs (lois du 2 janvier 2002, du 4 mars 2002 et du 11 février 2005). Mais au delà de ces aspects de participation à des instances, cette question est à poser plus largement. Et elle nécessite de distinguer de ce qui est de l’ordre du recueil de point de vue (donner son avis) de ce qui est de l’ordre d’apporter une contribution (agir pour le bien commun). Les initiatives présentées lors de ces rencontres ne sont pas centrées uniquement sur une validation de l’usager quant au contenu qui lui est proposé. Chaque personne peut faire des propositions, y mettre du sien, apporter sa pierre à l’édifice. Et éprouver fierté et reconnaissance.

Cheikh SOW, anthropologue, formateur, chanteur, spécialiste de questions d’inter culturalité, nous parle du vivre ensemble en actions mais il fait plus que nous en parler. Il construit des rencontres des occasions d’échange, de rapprochement et s’emploie à ce que les lignes bougent, doucement mais en profondeur.

Le CIBC Gard Lozère Hérault nous parlera du dispositif PAC (Programme d’activation) en cours de réalisation, du parcours en musique Des mots et des notes pour se parler du travail mis en œuvre justement avec Cheikh SOW. Quand la créativité est au service du pouvoir d’agir de chacun. Quand faire œuvre commune amène à franchir les obstacles.

Mettre en place les conditions pour que chacun puisse prendre part, contribuer, cela passe également par une réflexion sur les médias, les supports, les objets de dialogue et d’action. Cela peut être le quartier et l’habitat. Le projet BIP/ZIP à Lisbonne (Bairros e Zonas de Intervenção Prioritária / Quartiers et zones d’intervention prioritaire) est pensé comme un instrument de politique urbaine publique avec pour objectif d’encourager le partenariat et les petites mesures locales pour une amélioration de l’habitat concerné. Le principe de base est le soutien des projets locaux qui contribuent à renforcer la cohésion sociale et territoriale dans le voisinage. De petites choses mais qui intéressent les habitants qui peuvent construire avec des pairs dans leur quartier.

Cela peut être la culture avec ML’Art. Il s’agit d’une action collective à dimension artistique destinée à permettre aux participants de travailler sur leur dynamique personnelle, de manière à favoriser une impulsion dans la construction de leur parcours d’insertion sociale et professionnelle avec la Mission Locale du Pays Salonais.

Concrètement, le support artistique sur lequel s’appuie l’action vise à sensibiliser un groupe de jeunes à l’art. Dans une dynamique participative, les jeunes sont impliqués dans la création d’œuvres artistiques, l’organisation d’une exposition en tant que « Commissaires d’exposition » à la galerie d’art associative « Les Ateliers d’Agora » à Eyguières.

S’il est un sujet qui parle à tous, c’est bien celui des discriminations. Un sujet sensible qui a donné l’occasion aux Missions Locales de PACA de construire un dispositif de recherche action où les jeunes sont bien évidemment parties prenantes. Ces ateliers participatifs de prévention et de lutte contre les discriminations s’inscrivent bien dans une approche de l’accompagnement au delà du simple soutien individuel. La prévention est centrale et le dialogue avec les jeunes sur tous les sujets qui les touchent est susceptible de leur permettre une réflexion partagée et des actions quotidiennes, souvent discrètes mais essentielles.

Accompagner, c’est construire des occasions de contribution et d’expériences partagées. Ecoutons les personnes accompagnées et mettons en place les conditions pour qu’elles puissent agir et aller vers ce qui est important pour elles.

Ecoute, sinon ta langue te rendra sourd. Proverbe amérindien.

 

Yann le Bossé, soutenir sans prescrire, Ardis Aditions Canada

Martha Nussbaum, Capabiités : comment créer les conditions d’un monde plus juste, Editions Flammarion, Climats, 2012

Paul Ricoeur, Parcours de reconnaissance, Editions Essai, 2005

Etats généraux du travail social, Groupe de travail Place des Usagers 2015

http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Placedesusagers.pdf

 

 

 

Centre de préférences de confidentialité

Nécessaires

Ce cookie conserve vos préférences de confidentialité. Il est nécessaire pour la gestion des autres cookies dans le cadre de la loi RGBD (Règlement Général pour la Protection des Données).

gdpr

Analytics

Une analyse statistique permet d'améliorer notre site internet.

_gat,_ga,_gid